A la rencontre de Peter Lenkov

22 septembre 2013

Alors que la pause estivale des séries US touche à sa fin, les fans traquent la moindre info, le moindre spoiler à propos de cette quatrième saison de Hawaii 5.0 et les journalistes font des heures supp pour décrocher les scoops sur le season premiere ainsi que sur la destinée des personnages.

En juillet dernier, Wendie BURBRIDGE du Star-Advertiser a rencontré Peter Lenkov, le producteur de la série lors de la la sortie de 'R.I.P.D. Brigade Fantôme' auquel il a collaboré. Elle s'est fait un plaisir de le cuisiner sur ce qu'il réserve à nos héros pour le futur.

Il a partagé son mana'o (ses pensées et des croyances) à propos de la saison 4 mais aussi quelques infos dont il a toujours le secret.

Dans les 3 dernières saisons, on a vu une certaine évolution des personnages. Selon Peter Lenkov, il n'est pas vraiment possible de déterminer lequel a le plus évolué car il voit le quatuor comme une entité indivisible. Les scénaristes ont toujours mis un point d'honneur à creuser la vie des personnages, leur imposant des épreuves en envisageant les effets sur le groupe comme un tout.

J'adore les changements et l'évolution des quatre protagonistes sur les trois saisons écoulées; McGarret qui apprend qu'il peut dépendre des autres, ce n'est plus un loup solitaire. Danny qui retrouve le droit d'être un père à plein temps pour Grace et qui commence à accepter à la vie à Hawaii. La rédemption et la réintégration de Chin Ho puis la perte tragique de Malia. Kono qui apprend à devenir un vrai flic mais qui finit par choisir la voie du coeur.
Il faut toujours respecter un certain équilibre quand on pousse ainsi les personnages, il doivent rester fidèles à qui ils sont. Chaque épreuve, chaque évolution apporte quelque chose qui nous donne à nous scénaristes plus de matière avec laquelle travailler. C'est génial.

Quand on lui demande s'il peut révéler la teneur des changements prévus pour la saison quatre, il devient moins loquace.

La fuite de Kono et Adam laisse un vide au sein de l'unité et tout le monde le ressent et cela affectera le futur du 5-0. Catherine va se trouver à la croisée des chemins. Son futur au sein de la Navy, son avenir avec Steve. Je pense qu'elle veut quelque chose de concret et c'est un aspect que l'on va creuser.

Pour quelqu'un qui ne connaît pas H50, comment décrirait-il Steve McGarrett ?

C'est un dur, LE leader, celui qu'on admire, celui avec qui on veut partir au combat, un véritable ami, un frère de sang. Il donnerait sa vie pour sa famille, ses amis et bien entendu pour son pays et ce, en un clin d'œil, sans y réfléchir à deux fois. C'est l'homme que chacun aspirerait à devenir.

Lenkov se confie surtout à propos de l'équipe en elle-même, une équipe qu'il décrit comme une famille dans laquelle tous les membres s'aiment les uns les autres.

Il viennent d'horizons différents, n'ont pas le même parcours et ont choisi cette voie pour des raisons différentes. Il sont passionnés par leur travail, fiers d'être flics. Faire partie du 5-0 a un sens pour eux, ce n'est pas seulement leur gagne-pain. Cela définit qui ils sont et combien ils ont besoin les uns des autres.
L'équipe ne fonctionne pas quand l'équipe n'est pas au complet - la machine est grippée. C'est à ce point qu'ils comptent les uns pour les autres. Ils sont meillleurs réunis.

Les différents arcs scénaristiques qui ont jalonné chaque saison ont été intrigants et d'autant plus intéressants pour le public même si cela a parfois été frustrant, mais c'est ce qui fait une bonne série. Lenkov déclare qu'il a été très difficile de choisir les intrigues à développer.

Mon intrigue favorite reste celle qui entoure la vie de McGarrett, car c'est celle qui est à la base de l'univers de la série. En tuant le père de Wo Fat, Doris a tout enclenché, la soif de vengeance de Wo Fat, Doris qui doit quitter sa famille pour les protéger, Steve qui est envoyé sur le continent alors qu'il était adolescent et plus tard l'assassinat de John McGarrett. Sans cet événement fondateur, pas de 5-0. Tout vient de là.

Il reste toutefois réaliste quant à l'accueil par les téléspectateurs des nouveaux choix scénaristiques.

Clairement, on prend le bon comme le mauvais. Parfois, pour raconter une histoire qui reste fidèle et vraie, il faut savoir suivre une voie qui ne plaira pas forcément à tout le monde. Mais si cela reste cohérent et fidèle au cadre du personnage, on doit le faire.

Il faut environ, huit jours pour tourner un épisode avec parfois des imprévus qui peuvent mobiliser les acteurs jusqu'à 12 heures par jour et c'est parfois une course effrénée, comment cela se gère-t-il ?

On a une équipe du tonnerre qui travaille énormément sur la planification du tournage afin de ne pas retenir les acteurs plus que nécessaire. Ils ont parfois des horaires différents mais le lundi matin ils sont tous au maquillage dès 6 heures du mat'.

En quoi consiste le processus d'écriture pour chaque épisode ?

Ça prend environ 10 minutes... je plaisante. Il y a un certain nombres d'étapes afin d'écrire un épisode. Quand on a une idée, on passe en général une semaine à la creuser en salle d'écriture. Une fois que l'on a l'histoire, il faut en exposer les grandes lignes, ce qui va aider les scénaristes en charge de cet épisode à creuser cette histoire et aller au cœur de l'intrigue. 

Si nous n'avons pas une contrainte de temps trop forte au niveau de la production et que l'on est satisfait du travail déjà accompli, on passe au script. En étant large, il faut compter quatre semaines pour écrire un épisode mais en général c'est plutôt deux ou trois. Avec 24 épisodes par an, c'est un rythme très soutenu.

Il travaille toujours sur les prochains épisodes de la série.

Sérieusement, j'ai l'impression de ne faire qu'écrire des épisodes, de chercher des nouvelles idées. J'ai toujours eu la chance de pouvoir réunir les meilleurs scénaristes chaque année et cette année, c'est encore le cas.

Et quand je n'écris pas un épisode, je jette toujours le dernier coup d'œil au script avant de le laisser passer à l'étape suivante. J'ai surtout la chance d'avoir une telle équipe. Quand j'ai le bébé entre les mains, le plus gros a été faitFranchement, écrire pour cette série est un grand moment de ma carrière et je souhaite m'assurer que chaque épisode que l'on sort soit le meilleur chaque fois. Nous avons un public incroyablement fidèle qui mérite ça.

Lenkov a fait un énorme effort pour rendre hommage et rester fidèle à la série originale en utilisant des noms de personnages et en essayant de recréer au maximum la "saveur" de celle-ci.

Le lien qui unit cette équipe, c'est cela dont je suis le plus fier. A chaque fois que l'on fait référence à la série originale, je ressens un frisson. On oublie jamais que nous ne serions pas là sans toutes ces années de travail qu'ont fourni nos prédécesseurs. Je suis incroyablement fier du travail que l'on a effectué pour que ce 5-0 soit plus qu'un groupe de personne qui bossent ensemble.

Les liens qu'ils ont créées vont au delà du professionnel ou de la simple amitié, ils sont une famille. Tout cela grâce aux scénaristes, à notre équipe technique et au travail de notre incroyable cast. Sans eux, pas de 5-0.

Tourner à Hawaii et incorporer la culture et la langue hawaïenne est aussi quelque chose de très important pour Lenkov.

Que les studios et le trounage soient concentrés à Hawaii est la clé de notre authenticité. Quand vous êtes là-bas, être authentique n'est pas une option. A O'ahu, de nombreux membres de nos équipes sont des locaux agissant comme autant d'yeux attentifs à ce que nous faisons ; et nos scénaristes basés à Los Angeles font continuellement des recherches concernant Hawaii afin de trouver de nouvelles idées.

En ce qui me concerne, je passe en général une semaine par mois dans l'archipel. En étant aussi souvent présent, on ne peut faire autrement que d'être influencé par la culture locale.

Source : http://bit.ly/190wdcZ

Partenaires