Peter Lenkov à la radio

4 décembre 2013

Il y a deux jours, Amy Bakari qui s'occupe du site Team H50, productrice et animatrice de radio a reçu par téléphone The Boss Peter Lenkov dans son émission "Amy and Friends" Elle a co-présenté ce volet en compagnie de Shawn Garnett (Flippa) ainsi que Will Oak Wild, le criminel qui tentait de s'enfuir à moto à la fin de l'épisode 4.03 - Ka ‘oia’i’o ma loko - The Truth Within. Ce fut aussi l'occasion d'un entretien avec Dennis Chun, le tout avec le concours de Wendie Burbridge qui rédige les critiques des épisodes pour Honolulu Pulse. L'interview dure une vingtaine de minutes et en faire une retranscription serait fastidieux , donc en plus de vous en faire un résumé surtout quant aux déclarations de Peter Lenkov, vous pouver utiliser le player ci-dessous pour écouter le podcast mais il va falloir aiguiser votre anglais.

Peter Lenkov, ne prend pas de gants et nous demande de préparer les mouchoirs pour l'épisode 4.10 - Ho'onani Makuakane - Honor Thy Father qui sera quelque chose d'épique. Il confirme ce que l'on avait déjà senti à savoir que cette saison 4 est et restera axée sur le développement des personnages, ce qui permet à la série de gagner en maturité et de ne pas rester uniquement centré sur l'affaire . Pour le meilleur reste à venir notamment avec la présence de Mélanie Griffith pour trois épisodes qu'il annonce très drôles.

Il annonce d'ores et déjà que le Season Finale sera énorme avec un énorme retournement de situation mais sans cliffhanger et qu'il prépare aussi un épisode autour de la bromance McDanno . Il revient sur sa rencontre avec Carol Burnett qui malgré son statut de légende de la télévision est une personne adorable avec laquelle il a adoré travaillé. C'est alors que Will Oak Wild lui confie qu'il a grandi en regardant les émissions de Carol Burnett avec Tim Conway et Harvey Korman que Peter annonce avoir dîné avec Tim Conway, une autre légende de la télé des années 70 et que ce dernier fera une apparition dans un prochain épisode.

Il répète ensuite tout le bien qu'il pense des équipes avec lesquelles il travaille, la meilleure à son avis grâce à cet esprit de tolérance, ce sens du groupe qui est partagé. Il est fier que 80% des équipes soit formées de locaux ce qui permet de préserver cet héritage hawaïen. Il est aussi fier de pouvoir donner leur chance à des acteurs comme Dennis Chun, Will et Shawn mais aussi à des débutants. "Nous créons des acteurs" a-t-il déclaré. D'ailleurs, à ce propos, Will le remercie chaleureusement.

Vient ensuite l'interview de Dennis Chun qui ressemble à une séance de cirage de pompes entre acteurs qui se connaissent bien puisqu'ils fréquentent les mêmes classes sous la supervision de Scott Rogers et que Dennis connaît Shawn depuis son enfance. 

A la rencontre de Peter Lenkov

22 septembre 2013

Alors que la pause estivale des séries US touche à sa fin, les fans traquent la moindre info, le moindre spoiler à propos de cette quatrième saison de Hawaii 5.0 et les journalistes font des heures supp pour décrocher les scoops sur le season premiere ainsi que sur la destinée des personnages.

En juillet dernier, Wendie BURBRIDGE du Star-Advertiser a rencontré Peter Lenkov, le producteur de la série lors de la la sortie de 'R.I.P.D. Brigade Fantôme' auquel il a collaboré. Elle s'est fait un plaisir de le cuisiner sur ce qu'il réserve à nos héros pour le futur.

Il a partagé son mana'o (ses pensées et des croyances) à propos de la saison 4 mais aussi quelques infos dont il a toujours le secret.

Dans les 3 dernières saisons, on a vu une certaine évolution des personnages. Selon Peter Lenkov, il n'est pas vraiment possible de déterminer lequel a le plus évolué car il voit le quatuor comme une entité indivisible. Les scénaristes ont toujours mis un point d'honneur à creuser la vie des personnages, leur imposant des épreuves en envisageant les effets sur le groupe comme un tout.

J'adore les changements et l'évolution des quatre protagonistes sur les trois saisons écoulées; McGarret qui apprend qu'il peut dépendre des autres, ce n'est plus un loup solitaire. Danny qui retrouve le droit d'être un père à plein temps pour Grace et qui commence à accepter à la vie à Hawaii. La rédemption et la réintégration de Chin Ho puis la perte tragique de Malia. Kono qui apprend à devenir un vrai flic mais qui finit par choisir la voie du coeur.
Il faut toujours respecter un certain équilibre quand on pousse ainsi les personnages, il doivent rester fidèles à qui ils sont. Chaque épreuve, chaque évolution apporte quelque chose qui nous donne à nous scénaristes plus de matière avec laquelle travailler. C'est génial.

Quand on lui demande s'il peut révéler la teneur des changements prévus pour la saison quatre, il devient moins loquace.

La fuite de Kono et Adam laisse un vide au sein de l'unité et tout le monde le ressent et cela affectera le futur du 5-0. Catherine va se trouver à la croisée des chemins. Son futur au sein de la Navy, son avenir avec Steve. Je pense qu'elle veut quelque chose de concret et c'est un aspect que l'on va creuser.

Pour quelqu'un qui ne connaît pas H50, comment décrirait-il Steve McGarrett ?

C'est un dur, LE leader, celui qu'on admire, celui avec qui on veut partir au combat, un véritable ami, un frère de sang. Il donnerait sa vie pour sa famille, ses amis et bien entendu pour son pays et ce, en un clin d'œil, sans y réfléchir à deux fois. C'est l'homme que chacun aspirerait à devenir.

Lenkov se confie surtout à propos de l'équipe en elle-même, une équipe qu'il décrit comme une famille dans laquelle tous les membres s'aiment les uns les autres.

Il viennent d'horizons différents, n'ont pas le même parcours et ont choisi cette voie pour des raisons différentes. Il sont passionnés par leur travail, fiers d'être flics. Faire partie du 5-0 a un sens pour eux, ce n'est pas seulement leur gagne-pain. Cela définit qui ils sont et combien ils ont besoin les uns des autres.
L'équipe ne fonctionne pas quand l'équipe n'est pas au complet - la machine est grippée. C'est à ce point qu'ils comptent les uns pour les autres. Ils sont meillleurs réunis.

Les différents arcs scénaristiques qui ont jalonné chaque saison ont été intrigants et d'autant plus intéressants pour le public même si cela a parfois été frustrant, mais c'est ce qui fait une bonne série. Lenkov déclare qu'il a été très difficile de choisir les intrigues à développer.

Mon intrigue favorite reste celle qui entoure la vie de McGarrett, car c'est celle qui est à la base de l'univers de la série. En tuant le père de Wo Fat, Doris a tout enclenché, la soif de vengeance de Wo Fat, Doris qui doit quitter sa famille pour les protéger, Steve qui est envoyé sur le continent alors qu'il était adolescent et plus tard l'assassinat de John McGarrett. Sans cet événement fondateur, pas de 5-0. Tout vient de là.

Il reste toutefois réaliste quant à l'accueil par les téléspectateurs des nouveaux choix scénaristiques.

Clairement, on prend le bon comme le mauvais. Parfois, pour raconter une histoire qui reste fidèle et vraie, il faut savoir suivre une voie qui ne plaira pas forcément à tout le monde. Mais si cela reste cohérent et fidèle au cadre du personnage, on doit le faire.

Il faut environ, huit jours pour tourner un épisode avec parfois des imprévus qui peuvent mobiliser les acteurs jusqu'à 12 heures par jour et c'est parfois une course effrénée, comment cela se gère-t-il ?

On a une équipe du tonnerre qui travaille énormément sur la planification du tournage afin de ne pas retenir les acteurs plus que nécessaire. Ils ont parfois des horaires différents mais le lundi matin ils sont tous au maquillage dès 6 heures du mat'.

En quoi consiste le processus d'écriture pour chaque épisode ?

Ça prend environ 10 minutes... je plaisante. Il y a un certain nombres d'étapes afin d'écrire un épisode. Quand on a une idée, on passe en général une semaine à la creuser en salle d'écriture. Une fois que l'on a l'histoire, il faut en exposer les grandes lignes, ce qui va aider les scénaristes en charge de cet épisode à creuser cette histoire et aller au cœur de l'intrigue. 

Si nous n'avons pas une contrainte de temps trop forte au niveau de la production et que l'on est satisfait du travail déjà accompli, on passe au script. En étant large, il faut compter quatre semaines pour écrire un épisode mais en général c'est plutôt deux ou trois. Avec 24 épisodes par an, c'est un rythme très soutenu.

Il travaille toujours sur les prochains épisodes de la série.

Sérieusement, j'ai l'impression de ne faire qu'écrire des épisodes, de chercher des nouvelles idées. J'ai toujours eu la chance de pouvoir réunir les meilleurs scénaristes chaque année et cette année, c'est encore le cas.

Et quand je n'écris pas un épisode, je jette toujours le dernier coup d'œil au script avant de le laisser passer à l'étape suivante. J'ai surtout la chance d'avoir une telle équipe. Quand j'ai le bébé entre les mains, le plus gros a été faitFranchement, écrire pour cette série est un grand moment de ma carrière et je souhaite m'assurer que chaque épisode que l'on sort soit le meilleur chaque fois. Nous avons un public incroyablement fidèle qui mérite ça.

Lenkov a fait un énorme effort pour rendre hommage et rester fidèle à la série originale en utilisant des noms de personnages et en essayant de recréer au maximum la "saveur" de celle-ci.

Le lien qui unit cette équipe, c'est cela dont je suis le plus fier. A chaque fois que l'on fait référence à la série originale, je ressens un frisson. On oublie jamais que nous ne serions pas là sans toutes ces années de travail qu'ont fourni nos prédécesseurs. Je suis incroyablement fier du travail que l'on a effectué pour que ce 5-0 soit plus qu'un groupe de personne qui bossent ensemble.

Les liens qu'ils ont créées vont au delà du professionnel ou de la simple amitié, ils sont une famille. Tout cela grâce aux scénaristes, à notre équipe technique et au travail de notre incroyable cast. Sans eux, pas de 5-0.

Tourner à Hawaii et incorporer la culture et la langue hawaïenne est aussi quelque chose de très important pour Lenkov.

Que les studios et le trounage soient concentrés à Hawaii est la clé de notre authenticité. Quand vous êtes là-bas, être authentique n'est pas une option. A O'ahu, de nombreux membres de nos équipes sont des locaux agissant comme autant d'yeux attentifs à ce que nous faisons ; et nos scénaristes basés à Los Angeles font continuellement des recherches concernant Hawaii afin de trouver de nouvelles idées.

En ce qui me concerne, je passe en général une semaine par mois dans l'archipel. En étant aussi souvent présent, on ne peut faire autrement que d'être influencé par la culture locale.

Source : http://bit.ly/190wdcZ

Jeffrey Hunt - He kane mea haili moe

27 août 2013

On vous a souvent parlé de Jeffrey Hunt, mais qui est-il en réalité ? La réponse est là.

En février 2013, après le tournage de l'épisode 3.17 - 'Pa'ani' qui s'est déroulé pendant le Pro Bowl de la NFL au Aloha Stadium, le réalisateur Jeffrey Hunt a pris le temps sur son planning chargé pour rencontrer les fans locaux de 'Hawaii 5-0'. Les fans sont unanimes à propos du plus acclamé et recherché des réalisateurs de télévision d'Hollywood qui est aussi le plus accessible ; pas de manières, pas d'attitude hautaine, et surtout une personne très sympathique.

A ne pas confondre avec un autre Jeffrey Hunt (assistant réalisateur sur 'Vegas' et 'Numb3rs), celui qui nous intéresse possède à son actif plus de 50 heures de programmes télévisés à son actif dont 5 sur 'Hawaii 5-0'.


Son parcours

Hunt a grandi dans la vallée de San Fernando en Californie après que sa famille ait déménagé de sa ville natale de Tulsa dans l'Oklahoma. Habiter aussi près de la Cité des Anges où tout le monde connait "quelqu'un" vous mène presque inévitablement vers la lumière des projecteurs. A 18 ans, il commence à travailler aux lumières sur quelques tournages. Deux ans plus tard, il intègre le programme de cinéma du Art Center College of Designs ce qui l'amène à devenir cameraman sur des publicités et des vidéoclips. Il a ensuite sévi comme cameraman et opérateur Steadicam "principal" sur de nombreux films et plus de 150 heures de programmes télévisés .

Après avoir travaillé 5 ans sur 'Les Experts', les producteurs ont commencé à déléguer le travail de réalisation. C'est à cet époque que Danny Cannon, son mentor réussit à convaincre CBS avec l'aide de ses collègues de donner sa chance à Jeffrey Hunt. Il réalisera donc l'épisode 3.06 - 'Bite me' écrit par Carol Mendelsohn et Josh Berman qui déclare : "J'adore Jeffrey et j'ai la chance d'avoir pu travailler avec lui. Il a du talent, il est intelligent, créatif et ouvert."

Elizabeth Vassey qui a travaillé avec lui sur quelques épisodes des 'Experts' dans le rôle de Wendy Simms dit de lui : "Jeff est un réalisateur talentueux et un chic type. Il a réalisé plusieurs épisodes de la série dans lesquels j'ai joué et pour lui, le plateau est un terrain de jeu. De part son expérience passée, il a une bonne connaissance des caméras et il sait parler aux acteurs."

"La route a été longue mais je ne regrette rien." déclare Hunt "J'ai eu la chance d'apprendre auprès des meilleurs réalisateurs et cameramans du métier. Ces centaines d'heures sur les plateaux ont été pour moi la meilleure des formations."

Il a toujours à l'esprit que sa responsabilité en tant que réalisateur est de divertir. Son but est d'être certain que le public ne zappe pas. Pour lui, son travail est de livrer une histoire qui reflète la vision des personnes qui l'ont écrite. Arriver sur une série telle que Hawaii 5-0, très structurée pousse le réalisateur à perpétuer cette structure. "Une série est comme un film continuel ou un mini film dont un épisode est une entité qui se suffit à elle même. Mon travail de réalisateur est de rester fidèle à la vision de son créateur."

Reconnu et recherché comme il est, il peut se permettre le luxe de choisir ses projets, mais il n'a jamais refusé un travail. Il se sent redevable vis-à-vis des séries qu'il réalise mais aussi envers les équipes qui travaillent avec lui. "Ce travail est leur gagne-pain et c'est aussi le mien, c'est ce qui m'aide à faire vivre ma famille." Jeffrey, qui vient de terminer son cinquième épisode de 'Hawaii 5-0' et décrit son équipe actuelle ainsi : "Ce sont les gens les plus sympas avec lequels j'ai pu travailler [...] ce que je leur demande, il le font ou mettent tout en oeuvre pour s'assurer que ça marche. Ils ne rechignent pas, ne se plaignent pas et se mettent en quatre pour satisfaire mes exigences. C'est quelque chose que l'on voit rarement."

Ayant quasi-exclusivement travaillé sur des 'dramas', il admet que l'on pourrait lui coller une étiquette. Il veut être capable de faire quelque chose comme 'Modern Family', une série orientée comédie. Le réalisateur connu pour travailler avec des vampires ou faire exploser des trucs déclare : "Mes amis sur Twitter pensent que je suis marrant... je ne suis pas sur mais je m'essaierai bien à la comédie. Réaliser une comédie n'est pas aussi simple que de réaliser une série policière."

Le père de famille

Alors qu'il vit le rêve de sa vie en faisant quelque chose qu'il adore tout en étant payé pour le faire, il se retrouve à courir, valise à la main, loi de sa femme et de ses quatre bambins la plupart du temps. Une fois un projet terminé, il redevient un mari et un père dévoué. "Quand je ne travaille pas, on se concentre sur la famille. Avec mon épouse, on fait pas mal d'activités, on passe pas mal de temps ensemble." et il ajoute "Quand je travaille, on reste en contact avec Skype et on peut se voir comme si j'étais dans la pièce d'à côté... c'est quelque chose que l'on a mis en place il y a déjà longtemps. C'est difficile de laisser ma femme avec les jumeaux. La dernière fois, je suis resté neuf semaines à la maison et je les ai emmenés partout avec moi. Ils commencent à constater mes absences et c'est difficile pour eux , mon épouse et aussi pour moi." Il essaye toutefois de rentrer chaque weekend même s'il ne peut rester que 10 heures avec sa famille.

Quand il ne réalise rien où en qu'il n'est pas en famille, il trouve encore un peu de temps pour les lycéens pour les sensibiliser quant à la dyslexie. Lors de ses années de lycée, il a lui même été diagnostiqué pour ce trouble. Il dit qu'il était difficile de grandir dans les années 70, 80 et de ne pas comprendre ce qu'était la dyslexie. Aujourd'hui il conseille aux jeunes atteints de dyslexie qu'il faut travailler plus dur dans certains domaines mais il sait aussi que ça ne signifie pas que la réussite est hors d'atteinte.

Ces années, pour Hunt lui ont semblé si difficiles et toute réussite lui semblait si éloignée, mais maintenant, il n'est pas seulement le plus couru des réalisateurs, mais Tarantino lui-même lui a offert un travail après leur collaboration sur 'Les Experts'. C'est un ami de Gary Sinise et de Danny Cannon et il travaille avec les plus gros producteurs actuels comme JJ Abrams et Peter Lenkov. Le gamin à qui fut diagnostiqué une déficience d'apprentissage est maintenant l'un des hommes les plus puissants de la télévision.

Son travail sur Hawaii 5-0, les fans

"Enorme... une des meilleures équipes avec lequelles j'ai travaillé... ils sont adorables, les histoires palpitantes et on s'amuse beaucoup."

Hunt est arrivé sur une série déjà bien structurée quand il a tourné l'épisode 2.03 - 'Kama'e'. Il décrit les acteurs comme étant très talentueux et sérieux. En télévision, il y a toujours le risque de tomber dans la routine et dans l'auto-satisfaction. Heureusement aucun des acteurs ne présente les signes de ces maux. "Alex et Scott apportent beaucoup d'émotions dans les histoires."

Jeff Cadiente, le responsable des cascades sur la série travaille en étroite collaboration avec Jeffrey. "C'est toujours génial de travailler avec Jeff Hunt. C'est l'un des plus réalisateurs les plus efficaces et préparés avec lesquels j'ai travaillé. C'est un ancien cameraman et chaque scène est très travaillée et magnifiquement filmée. J'apprends énormément de lui à chaque épisode. [...] C'est très amusant de travailler avec lui et j'espère le faire encore dans les années à venir."

Avoir des fans lui paraît un peu surréaliste, la plupart de ses confrères travaillant dans l'ombre, mais il apprécie beaucoup. "Je reçois tellement de commentaires encourageants et des questions" en parlant des fans de la série, "J'y réponds autant que je peux et ça m'apporte une réelle joie." Son message aux fans, "Continuez à regarder, à promouvoir... et j'espère que Hawaii 5-0 ne s'arrête jamais."

He kane mea haili moe – Un homme avec une vision

Sur le chemin de la vie, chacun est confronté aux difficultés, aux peines de coeur, à la joie, à tous ces moments qui finalement vous façonnent et font de vous qui vous êtes. Ce chemin est toujours semé d'embûches et d'épreuves à relever. Dans le monde de la réalisation, Jeffrey Hunt a prouvé et il continue à le faire que "Il faut commencer petit pour voir grand, quels que soient les obstacles que vous rencontrez." Il a certainement fait du chemin depuis ses 18 ans et son premier job sur un plateau.

En tant que réalisateur, la meilleure description est celle d'un homme clair qui sait quelle histoire il veut raconter. Comme le dit Dennis Chun, "Son professionnalisme et son implication m'ont poussé à travailler encore plus sur. 

Pour les fans, c'est le genre de type simple avec qui on aimerait traîner et boire un coup pour l'entendre raconter des histoires. 

Même si Jeffrey Hunt adore pratiquer le surf, il n'a pas encore eu l'occasion de tester les vagues de Hawaii. Il adore également les spécialités locales comme le Ahi Poke (Ahi signifie thon albacore et Poke siginifie émincé) et il envisage même d'apprendre la langue locale. 

 http://exm.nr/1cv6DmA

Partenaires