Revue de détail 4.06 - Kupouli 'la

Les zombies envahissent le paradis. Finalement, fausse alerte. Les producteurs ont encore fait très fort pour l'épisode d'Halloween cette année. Nous avons encore une fois eu droit à un épisode très drôle, autant par la geek attitude de Max que par les répliques cinglantes entre Scott Caan et Alex O'Loughlin. Côté intrigue on n'est pas du tout dans le surnaturel mais l'histoire de ce savant fou qui tente de soigner les mauvais instincts des criminels en traficotant leur cerveau pourrait être le scénario d'un film d'horreur comme "Le Dentiste" dont Corbin Bernsen fut l'interprète. D'ailleurs les images des différents teasers sur lesquelles on voyait le savant fou à l'oeuvre avec son masque faisaient penser à juste titre que Corbin Bernsen était le coupable.

Malheureusement, on peut regretter que cet épisode n'ait pas le même charme que le 2.07 - Ka Iwi Kapu dont l'intrigue était axée sur les superstitions hawaïennes et donnait une autre dimension à l'histoire. A ce sujet, je vous renvoie vers l'excellent roman de Dan Simmons, Les Feux de l'Eden qui vous donnera un aperçu détaillé des croyances locales.

Le challenge cette saison était de deviner quel personnage interprété par Keanu Reeves serait l'inspiration du costume de Masi Oka. Après Néo de Matrix dans Ka Iwi Kapu puis Ted de Bill and Ted's Excellent Adventure, on pouvait s'attendre à ce qu'il se grime en Jonathan Harker de Dracula ou en Constantine dans le film éponyme. Et bien non, la référence est plus obscure. Il s'agit du Prince Siddhartha interprété par Keanu Reeves dans Little Buddha, un film assez peu connu.

Cet épisode signait le retour de Rumer Willis dans la série dans le rôle de Sabrina Lane, la petite amie de Max. Autant, Masi Oka a été époustouflant surtout quand on le voit danser sur Time Warp du Rocky Horror Picture Show (un monument du cinéma), autant la prestation de la jeune femme a été relativement plate. On a découvert un personnage naïf voire limite tarte surtout quand Max suggère à Sabrina de le tuer si une vraie attaque de zombie se produisait et qu'il était infecté. C'est vrai que leur dialogue ressemble à une déclaration d'amour sincère mais c'est quand même un peu cul cul la praline.

L'histoire dans le fond est assez bien pensée, Henry Upton, un homme riche s'offre les services d'un médecin qui pense pouvoir guérir les mauvais penchants des délinquants pour soigner son fils qui accumule les délits. Mais on constate assez vite que les résultats sur ces deux précédents cobayes se sont pas un franc succès. Et c'est là qu'intervient DJ Qualls que l'on a vu notamment dans Supernatural dans le rôle de Garth. Il nous livre une très bonne interprétation du premier cobaye de notre savant fou parfait dans ce rôle de jeune paumé et un peu parano, traumatisé par l'expérience qu'il a vécu. Malgré l'aspect attaque de zombie qui surfe sur la vague actuelle, pas du tout de scènes gore si ce n'est la découverte du corps décapité de Lisa Mills, le deuxième cobaye à la morgue. La dissection du cerveau par le Dr Ellery (le savant fou) est assez peu ragoûtante mais pas de quoi fouetter un chat.

On nous avait annoncé le retour de Keo Woolford - récemment lauréat au Festival International du Film de Hawaii - dans son rôle du Sergent Chang mais il n'est là que pour mettre deux balles au zombie et puis plus rien. On a eu encore le plaisir de revoir Duke qui devient malgré peu de présence à l'écran, un personnage essentiel de la série qui pourrait bien se prêter à un approfondissement. C'était aussi très dommage de ne voir Gracie qu'à la fin de l'épisode. D'ailleurs pas de costume pour elle cette année, ni pour Danno qui était pourtant génial en vampire. Par contre, on se fait plaisir quand après avoir débarrassé l'arbre du papier toilette qu'elle avait jeté dessus, Danno lui dit que la prochaine fois qu'elle a cette idée, il est prêt à la mettre en pension chez Steve.

D'ailleurs cette histoire de papier toilette permet d'entretenir le côté vieux grincheux de Danno. Il est temps que celui-ci se trouve une femme, il fait des remarques sur les tenues des jeunes femmes lors de la fête d'Henry Upton, s'amuse avec un string dans le Bus-Limo. Et la palme de la réplique de la semaine revient à Danno qui reproche à Steve de ne pas faire assez attention à lui après que ce dernier lui ait demandé pourquoi il lui a fallu attendre 4 ans avant de savoir que son ami était claustrophobe. On apprend aussi que McGarrett est toujours un peu pingre quand il demande à Danno de passer le chercher pour se rendre à l'autre bout de l'île prétextant que la Camaro a une meilleure consommation que son pick-up.

On retrouve avec plaisir Cath qui pour surmonter le deuil de Billy va se lancer aux côtés de Chin dans la traque du mystérieux Riku Sato à l'origine du contrat sur Kono et Adam. Elle amassera des informations intéressantes et réussira à approcher un des lieutenants de Sato afin de relever des empreintes dans une scène où sa plastique est enfin mise en valeur. Bien que la paréo et le rose lui aillent à merveille, c'est avant tout la perruque rousse qui lui va à ravir. Elle est beaucoup moins fade ainsi. C'est aussi assez intéressant que la mort de Billy ne soit pas balayée d'un trait mais qu'elle devienne une composante forte du développement du personnage de Cath.

En conclusion, un épisode très divertissant et plein d'humour qui met Max à l'honneur dans la résolution de l'affaire et qui nous offre des scènes très cocasses quand il donne des explications scientifiques à ses collègues totalement paumés par son langage. 

 

Partenaires