Peter Lenkov surfe sur la vague 5-0

24 janvier 2014

Traduction de l'article de Bill Brioux du Montreal Gazette publié sous le titre "Montreal's Peter Lenkov rides 'Hawaii Five-O' wave as executive producer" le 23 janvier 2014


C'était bien l'intention de CBS quand ils ont engagé le natif de Montréal pour être le Showrunner et le Producteur Exécutif d'Hawaii 5-0. La série dans sa quatrième saison est diffusée actuellement sur CBS et Global.

La série policière d'action est tournée à Honolulu mais les auteurs travaillent à Hollywood dans l'immeuble des Studios Paramount.

La semaine dernière, des critiques de télévision ont été envoyés dans la salle de travail des auteurs qui se situe au deuxième étage du Mae West Building de la Paramount. Sur place, Lenkov et son équipe de neuf auteurs ainsi que les réalisateurs et les producteurs ont mené les journalistes à travers le processus de création des épisodes hebdomadaires.

Chacun requiert 8 jours de préparation, 8 jours de tournage et plusieurs jours de post-production. Plus de 200 personnes à Los Angeles et à Hawaï travaillent sur la série.

Les murs de la pièce principale sont couverts de tableaux blancs. Ils sont habituellement remplis des temps forts d'un histoire - appelés "beats" - qui sont ensuite découpés en actes.

Cet épisode en particulier, le 4.18 (prévu pour être diffusé en avril prochain) est un peu plus complexe. Les fans ont eu l'opportunité de décider de l'intrigue via Internet en allant jusqu'au choix de l'arme du crime et de la garde-robe. En général, 22 à 24 épisodes sont tournés par saison.

Un assistant a soigneusement tout écrit sur les tableaux. "Vous ne souhaiteriez pas avoir le droit d'écrire sur ce tableau dans cette pièce'" déclare Lenkov "parce qu'après, chacun vient vous voir en disant, tu peux le mettre sur le papier ?"

La pièce principale dispose aussi d'un écran géant pour les video-conférences entre les différents chefs de département à Hawaii comme l'équipe de repérage, les décorateurs où encore les costumiers.

En cette journée, l'acteur australien Alex O'Loughlin - qui joue le Commandant Steve McGarrett - fait une apparition sur Skype pour s'entretenir avec les critiques. Scott Caan, Daniel Dae Kim et l'actrice américano-canadienne Grace Park jouent aussi dans la série.

En bas dans le "donjon" sans fenêtres, le réalisateur Jerry Levine expliques aux critiques le processus de post-production. L'épisode qu'il est en train de monter montre Melanie Griffith et Tom Berenger jouant les parents chamailleurs de Danny Williams.

Lenvov s'envole pour O'ahu toutes les deux semaines pour superviser et les autres auteurs se relaient sur place pour prendre les rênes des épisodes qu'ils écrivent. Lui et son équipe s'attellent dès juin à l'écriture des épisodes.

"Tourner une série à Hawaï exige beaucoup de temps," dit-il, "les ressources ne sont pas les mêmes qu'ici à Los Angeles, donc il faut parfois envoyer certaines choses là-bas. 

La série est tournée dans les mêmes studios que la série originale dans laquelle Jack Lord a joué de 1968 à 1980. "C'est vraiment cool - nous avons parmi nous des personnes qui ont travaillé sur la série originale." déclare Lenkov.

CBS a déjà essayé à plusieurs reprises de relancer la série avant l'arrivé de Peter Lenkov. L'une d'entre elles dans les années 90 mettait en scène Gary Busey (NdT : l'équipier de Keanu Reeves dans Point Break) dans le rôle de McGarrett.

Quant une autre tentative est passée à la trappe avant même le stade du script, CBS s'est tourné vers Alex Kurtzman et Roberto Orci qui ont travaillé sur le reboot de la franchise Star Trek en 2009. Ils ont fait équipe avec Peter Lenkov et Hawaii 5-0 a réussi à attraper la vague.

Lenkov déclare avoir toujours voulu écrire pour la télévision ou le cinéma depuis son enfance à Montréal. "Je ne pouvais simplement pas croire que je n'y arriverais pas."

Il était trop jeune à l'époque pour jouer dans la série originale mais son père "était un inconditionnel. J'étais très jeune et je me souviens avoir été assis sur ses genoux quand il regardait la série. C'est pour cette raison que j'ai voulu en faire partie."

Lenkov étudiait à l'Université McGill quand il a abandonné pour un cursus sur le cinéma à l'Université de Concordia toujours à Montréal. Un de ses co-disciples est parti étudier à UCLA en Californie et lui a mis la pression pour venir suivre des cours d'écriture avancée pensant que Peter serait plus adapté au marché américain.

"Je suis allé à UCLA et j'ai suivi quelques cours puis j'ai commencé à écrire," dit-il "j'ai eu beaucoup de chance. J'ai vendu un film très tôt et depuis, j'ai toujours écrit."

Il pense que le fait d'avoir été naïf au début l'a aidé à réussir dans ce milieu impitoyable.

"Quand on me disait, tu n'y arriveras pas, je n'écoutais pas tout simplement." dit-il "J'ai donc continué et continué sans jamais prendre non pour une réponse valable et c'est peut-être grâce à ça que j'en suis là aujourd'hui."

C'est la même chose dans toute profession pense-t-il. "Il faut être passionné et se persuader que l'on ne peut rien faire d'autre. Je pense réellement que je ne pourrais rien faire d'autre.

Avant d'œuvrer sur Hawaii 5-0, Lenkov a écrit des épisodes pour de nombreuses séries dont CSI:NY et 24 Heures Chrono recevant même un Emmy pour cette dernière (NdT : saison 4). Il a aussi écrit le script de R.I.P.D. avec Jeff Bridges et Ryan Reynolds. Son intérêt pour le BD l'a aussi conduit à s'impliquer dans le développement de la série animée Kung Fu Dino Posse (Inédit en France).

Il est plus qu'heureux de surfer sur la vague Hawaii 5-0 tant qu'elle durera.

"Je peux vous confier que quels que soient mes projets ultérieurs, rien ne sera comparable à celui-ci."

H50, une partie de plaisir pour Alex O'Loughlin

21 janvier 2014

L'article suivant est une traduction de l'article du journaliste Alex Strachan de Postmedia pour le Edmonton Journal et paru le 17 janvier 2014 sous le titre original "Hawaii Five-0 : a day at the beach for Alex O'Loughlin."


BEVERLY HILLS, Californie. - Alex O'Loughlin est de plus en plus reconnu en public et occasionnellement abordé même quand il fait ses courses en famille. Au delà de ça, "l'effet Hawaii 5-0" comme il se plaît à le nommer est une partie de plaisir.

Actuellement dans sa quatrième saison et approchant les 100 épisodes, Hawaii 5-0 a remisé la série originale de 1968 au placard. La série n'a pas l'ambition pour un Emmy ou un Golden Globe mais c'est un des dramas les plus regardés chaque semaine à la télévision, particulièrement au Canada où elle attire près de 2 millions de téléspectateurs commençant à contredire la soi-disante notion de case maudite du vendredi soir où les séries s'en vont mourir.

Alex O’Loughlin, natif de  Canberra en Australie, qui est apparu dans les séries Moonlight et Three Rivers au succès éphémère avant de décrocher le rôle de Steve McGarrett en 2010 dans la version rajeunie d'Hawaii 5-0 rend passionnante cette série devenue très prisée.

"Sans les fans, nous ne sommes rien." déclare un Alex O'Loughlin visiblement détendu devant un petit parterre de journalistes venus d'aussi loin que la Turquie, la Malaisie, la Russie et de sa natale Australie. "Sans les fans, faire des films est une industrie redondante. Nous avons besoin que le public voie ce que l'on fait. Je les aime et je les chéris car sans eux, je devrais faire autre chose. Je serais charpentier ou autre, ou bien alors je n'aurai même pas de travail. Je suis fier de ma série, mec."

A part être reconnu en faisant ses courses,  - "Si vous allez chercher des bananes avec moi un samedi matin chez Whole Fods, ça risque de prendre du temps." - et vouloir protéger ses enfants des objectifs, O'Loughlin déclare que son expérience de tournage sur Hawaii 5-0 aux côtés de Scott, Cann, Daniel Dae Kim  et de la native de Vancouver Grace Park se déroule comme sur du velours.

ALex O'Loughlin jongle entre le travail, ses enfants et une maison remplie d'animaux domestiques -  un chien et deux caméléons - et cela lui permet de garder les pieds sur terre. Travailler à Hawaii lui a offert l'opportunité de gagner sa vie en faisant ce qu'il fait de mieux tout en ayant une vie de famille bien rangée sans avoir la crainte d'êtr traqué par les paparazzi et les chaseurs de célébrités.

"C'est un drôle de business que celui dans lequel on évolue," confie O'Loughlin. "C'est une drôle de métier que j'exerce. J'adore ça. J'ai joué ma première pièce quand j'avais huit, neuf ans. J'ai aimé ça et j'aime toujours ça. Je ne sais pas vraiment faire autre chose."

"Il y a beaucoup d'anxité, beaucoup de stress et énormément de pression par contre. Les journées sont très longues. Il y a beaucoup de risques, notamment physiques ( ce qui va de pair avec le tournage d'une série d'action). Et tout cela s'évanouit quand je suis avec mes enfants. Tout parent est en mesure de comprendre quand je dis ceci. Quand on reagrde ses enfants, plus rien ne compte. Tout ce que l'on fait, on le fait pour nos enfants.

O'Loughlin balaie les prétendues rumeurs selon lesquelles il essaierai de quitter Hawaii 5-0. Ses propos ont été déformés lors d'un récent article et voici ce qu'il en dit.

"J'ai signé un contrat pour 6 ou 7 saisons et c'est ce à quoi je me suis engagé. Et si on doit continuer, on continuera."

"Ecoutez, j'adore cette série. Ceci est mon travail. C'est ma série. J'aime m'impliquer encore  plus que quiconque qui travaille sur la série. Je l'ai fait dès le début, et je le ferai jusqu'au bout. C'est ma vie, c'est tout ce que j'ai. Je n'ai pas le temps d'aller faire des films. Je n'ai pas de trous dans mon emploi du temps pour mener à bien des projets en accord avec mes passions. Je rate ça mais je suis pleinement impliqué dans Hawaii 5-0 et je suis reconnaissant pour l'opportunité qui m'a été donnée. Ça me met vraiment en pétard quand on tronque mes propos. J'essaie d'être honnête avec la presse. Je ne me contente pas de réponses évasives et j'aime dire ce que je pense. J'ai un certain sens de l'humour. Mais quand on déforme mes propos pour me faire passer pour ce que je ne suis pas, cela ne me donne pas envie de répondre à la presse. Je suis très protecteur avec cette série et j'aimerais bien rencontrer à nouveau ce journaliste.

Le producteur et maître à penser de la série Peter Lenkov est originaire de Montréal - un autre monde comparé à la brise tropicale et aux alizés d'Hawaii.

"Peter est le meilleur" dit O'Loughlin. "C'est dingue. Il est de Montréal mais on dirait qu'il vient de Long Island. Il a l'accent de Long Island. C'est très étrange. Vous voyez, Peter est un mec qui bosese encore plus dur que moi. Sans lui, la série n'existerait pas. Sans ses arguments et son soutien, je ne ferais pas partie de cette aventure et je ne serais pas ici aujourd'hui à vous parler"

"Il est le mec le plus impliqué, débrouillard et visionnaire que j'ai pu rencontrer. C'est le meilleur auteur d'intrigue que je connaise. La façon dont il résout les problèmes sur le plateau de façon créative et en accord avec le script dans un laps de temps de 30 minutes récriture comprise, c'est... c'est incroyable. Il est toujours en alerte. Il est régulièrement sur le set et toujours disponible. Je peux lui envoyer un mail à 4 heures du matin et il me répond dans les trois minutes. Il est la principale raison pour laquelle nous sommes toujours à l'antenne, pourquoi la série est un succès et surtout la raison pour laquelle les fans du monde entier peuvent voir un épisode chaque semaine. Je pense vraiment qu'avec une autre personne tout aurait été très différent. Peut-être ne serions nous déjà plus là.

O'Loughlin n'est pas prêt d'échanger Hawai pour Hollywood avant un bon bout de temps.

"Quand je retourne à Los Angeles, la première chose que je vois, c'est la pollution. Puis je remarque les affiches partout, pour la télé et le cinéma. Et je suis là, oh mon dieu, il joue dans cette série ? Elle fait de la télé maintenant ? Il n'y a pas d'affiches de ce genre à Hawaii, pas de posters, rien."

"C'est quelque chose de rafraîchissant. Hollywood est une autre planète. C'est rafraîchissant d'être loin de tout cela car cela ne m'informe pas. Cela me distrait de ce qui est important. Et ce qui est important, c'est ma famille, ma santé et mon travail."

Télé 2 semaines

20 janvier 2014

Vu dans Télé 2 Semaines, édition du 25 janvier au 7 février.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Revue de presse

20 janvier 2013

Bienvenue dans notre nouvelle rubrique presse. Elle nous permettra de vous faire connaître les articles parus dans la presse  francophone en particulier mais aussi internationale. Si vous avez des articles non répertoriés dans cette rubrique, envoyez nous vos scans ou photos via MP sur Twitter ou sur Facebook, nous nous ferons un plaisir de les faire apparaître dans cet espace.

Partenaires