Chi McBride - Interview - Access Hollywood

Interview de Chi McBride du 1er mai 2014 dans l'émission Access Hollywood Live

Lou Grover : 

Tu ne connaissais pas la peur. Tu étais le roi des mers.
Et ce jusqu'à ce moment fatal hier quand, alors que tu nageais près du récif, tu t'es retrouvé face à face avec... ...un grand guerrier. 

Billy Bush :  Chi McBride a rejoint Hawaii 5-0 sur CBS. Cette saison, il est devenu un personnage à plein temps. Il joue le Capitaine du SWAT, Lou Grover et son personnage a été vite promu au rang de régulier.
Ça a du être un particulièrement excitant quand ils vous ont dit..
Chi McBride :  Ça l'était...
Billy Bush :  "Vous êtes si bon qu'on vous veut pour chaque épisode
Chi McBride : C'était génial. Au départ, ils voulaient que je fasse un seul épisode, et c'était du genre : vous voyez, quand on a eu une série annulée, et que vous revenez en faisant un rôle de guest, les gens vous disent "Chi, tu veux dormir sur mon canapé ?Tu as besoin de quelque chose ? Tu veux emprunter ma voiture ? Qu'est-ce qui se passe ? Quelque chose ne va pas ?
Les gens avaient l'habitude de me voir à l'écran, j'en ai donc fait trois puis on m'a demandé de revenir et d'en faire deux plus et c'est venu comme ça. Nina Tassler a toujours été là pour moi depuis le début de ma carrière.
Billy Bush :  C'est la Présidente de la division Entertainment de CBS
Chi McBride : C'est ça, chez CBS et elle m'a toujours dit que s'il y avait quelque chose de bon pour moi, elle me voudrait sur CBS. Donc... c'est génial.
Kit Hoover :  Vous vivez à plein temps à Hawaii et...
Chi McBride : Oui !
Kit Hoover : ... les gens pensent qu'il ne s'agit que de Mai Tai et de roses, de fleurs
Chi McBride : Les gens n'entendent pas le mot "travail" quand vous dites je "travaille" à Hawaii. Ils sont là : "Tu bosses sur une planche de surf, C'est pas un vrai travail." Je fais les allers-retours entre O'ahu et ici parce que ma famille est ici, mais c'est un endroit magnifique et incroyable et j'adore.
Billy Bush :  Nous avons devant nous l'ombre d'un homme que nous connaissions
Chi McBride : Ouais !
Billy Bush :  Combien de poids avez-vous perdu ? Vous avez l'air en pleine forme.
Chi McBride : 29 kilos
Billy Bush :  29 kilos !!! Vous ressembliez à l'ours en peluche classique
Chi McBride : Wow ! C'est énorme ! Wow !  J'étais énorme !!! 
Vous savez, quand nous avons fait... il y a un truc que je devais faire plus tôt dans la saison. Nous devions monter à cheval, et j'étais... j'étais là, pas moyen que je monte à cheval. C'est pas que je ne sais pas monter, je ne sais pas mais c'est que le cheval le sait et là, vous avez un problème
Billy Bush :  Le cheval vous regarde comme ça et hihiihiii !
Chi McBride : Vous n'avez qu'à faire... vous n'avez qu'à faire ça et vous finissez à l'hôpital.
On a un gars, Billy Washington, un cascadeur qui me doublait, il l'ont rembourré et il lui ont mis un truc énorme, comme ce coussin et c'était comme...
Billy Bush :  C'était votre doublure ?
Chi McBride : C'est quoi , "Hawaii gras du bide" ? Peut être, peut-être que je suis gros, j'avais déjà perdu quelque chose comme 26-27 kilos mais on s'est bien marré.
Kit Hoover : Chi, d'où vous est venue cette idée ?A quel moment vous êtes vous dit : "OK, il est temps que je change"
Chi McBride : Et bien, je suis allé voir mon médecin il y 4 ans environ, j'avais 48 ans et le docteur m'a dit : "Vous avez 48 ans. Laissez-moi vous poser une question. Avez-vous mangé assez de pizza ? Si vous essayiez la salade pendant 10 ans pour voir comment ça marche."
Puis il m'a posé la question ultime qui est : "Vous voulez vivre ou mourir ?"
Et comme vous le savez, j'ai une épouse magnifique. Vous avez déjà vu ma femme ?
Kit Hoover : Oui on a une photo.
Chi McBride : Ma femme, ma femme est une bombe
Billy Bush : Nom de ... !!!
Chi McBride : Ouais, ouais, ouais. A ce point là. Donc si cela ne vous fait pas arrêter de manger... parce que vous ne voulez personne d'autre dans votre maison avec elle.
Billy Bush : Exactement...
Chi McBride : Exact, ça va pas la tête
Billy Bush :  Vous mourrez et un autre prend votre place
Kit Hoover : J'adore quand vous dites que c'est une bombe.
Chi McBride : Si votre homme est à la maison, donnez-lui un banana split.
vous savez, quand vous pensez à votre famille que vous pensez à la perspective de devoir quitter votre famille bien avant votre heure, ce n'était pas très agréable pour moi. J'ai donc décidé de m'y mettre.
Et quand je mis s'y suis mis, j'ai commencé par une cure de jus et il y a un endroit génial où j'achète mon jus ici à Sherman Oaks, il s'agit de Totes, c'est une fabrique de jus
Billy Bush :  Je connais Totes
Chi McBride : Vous connaissez ?
Billy Bush :  J'ai essayé pendant trois jours.
Chi McBride : Vous n'avez pas pu tenir.
Billy Bush :  Je veux vous demander un truc, vous n'avez pas gonflé au début avant de perdre du poids parce que je me disais, qu'est-ce qui m'arrive, je bois ces trucs et je pfff
Chi McBride : Vous n'en avez pas vraiment besoin mais... mais vous savez, c'est probable. C'est plein d'enzymes et d'autres trucs qui vous permettent de détoxifier votre corps. Cela entraîne des changements dans votre corps sur une quinzaine de jours et le Lutin Grognon peut se pointer s'il n'a pas son petit dessert mais vous ne pouvez plus en prendre. Un grand merci à ma femme pour m'avoir soutenu.
Billy Bush :  Vous continuez toujours les jus exclusivement ou bien ?
Chi McBride : Ce que je fais, maintenant, c'est que je prends du jus et rien d'autre pendant 3 jours et le reste de la semaine, je prends un repas et des jus. Et c'est ma vie maintenant. Et même quand je suis au travail, Alex peut vous le dire, du genre "Oh, il fait encore son jus" mais je fume encore mes cigares
Billy Bush :  Il faut bien vivre
Chi McBride : J'aime bien les avoir entre les doigts et vous nous connaissez, nous les Américains, on aime notre Tabac.  Vous savez ce que c'est
Kit Hoover : Le Season Finale arrive la semaine prochaine. Je m'inquiète pour votre fille ? Que pouvez-vous nous dire à propos de ça ?
Chi McBride : Il faut que je vous le dise. Ce sera un épisode intense, très intense, vous allez découvrir un visage de Grover que vous ne connaissiez pas. Car, quand vous commencer à jouer avec la famille d'un homme et que vous lui enlevez son enfant, vous découvrez toutes les facettes de cet homme de la colère à la perte totale de toute émotion.
C'est une homme qui a commencé par être l'anti-thèse de McGarret parce que Grover ne partageait vraiment la même conception de son travail de policier si vous voyez ce que je veux dire?
Vous allez donc découvrir que, quand cela arrive, il y a une zone trouble
Kit Hoover : J'adore toutes les facettes de Grover
Billy Bush :  Vous disiez que votre femme était la seule bombe de la famille. Mais vous en êtes une autre
Chi McBride : Merci, merci beaucoup. Je suis sexy.
Billy Bush :  Hawaii 5-0, c'es tous les vendredis soirs sur CBS à 21h

 

Chi McBride :

Retour sur l'épisode 4.10

Voix off : Regardez les courir ! Les vaillants défenseurs de la nation profitent de quelques jours de repos sur l'île exotique d'O'ahu.

Alex O'Loughlin : Quand nous avons tourné l'épisode "Pearl Harbor", j'étais nerveux, c'était un moment dramatique de l'Histoire et des temps difficiles dans l'Histoire de ces îles.

Ezra Clarke : Hey Hey Hey... Mais qu'est-ce qui se passe ici ?
Soldat : Les Japs sont en train de bombarder l'île.

Peter Lenkov : L'épisode "Pearl Harbor"... Tout a vraiment commencé avec des recherches que j'ai faites. Il y a environ un an, je suis allé voir une pièce dans laquelle Daniel Dae Kim était impliqué en tant que producteur. C'était un monologue qui nous plongeait au milieu des camps d'internement.

Daniel Dae Kim : C'était une histoire très personnelle pour moi car à une époque je e suis intéressé à la politique, je me suis intéressé à l'histoire de notre pays.

Peter Lenkov : C'est comme si j'avais vu cette pièce pour une raison, c'était le genre d'histoire sombre que l'on aime pas raconter.

Martha Toriyama : Que voulez vous ?
Agent du FBI : Vous êtes mis en en état d'arrestation par le Gouvernement des Etats-Unis
K
enji Toriyama : Vous ne pouvez pas faire ça, nous sommes des citoyens américains, nous...

Peter Lenkov : C'est ça que je voulais explorer, une famille tout aussi américaine que ses voisins, arrachés à leur maison et traités comme s'ils étaient des ennemis.

Alex O'Loughlin : Je ne savais rien des camps d'internement hawaïens, je savais qu'il y en avait eu sur le continent mais je ne savais rien des camps ici. Et ce que j'ai appris de ce que la communauté japonaise, la communauté japonaise hawaïenne a traversé à ce moment de l'Histoire est horrible. Quand j'ai lu le script, je l'ai trouvé très émouvant.

Peter Lenkov : C'est l'histoire d'un vieil homme qui, enfant a été témoin du meurtre de son père dans un camp d'internement et qui maintenant veut se venger de l'homme qu'il croit coupable d'avoir tué son père. C'est une affaire classée, plus que classé même qui trouve son dénouement de nos jours en utilisant des flashbacks pour nous raconter l'histoire des camps d'internement.

Chin : D'apès le témoignage d'Ezra Clarke, il se trouvait ici.

Peter Lenkov : C'est un mystère, une enquête vieille de l'époque des camps d'internement.

David Toriyama : J'ai pensé à ce visage chaque jour depuis les 70 dernières années.

Peter Lenkov : On finit par résoudre ce meurtre et l'homme dont David pensait qu'il avait assassiné son père n'est en définitive pas le meurtrier.

Daniel Dae Kim : Le sujet que l'on aborde dans l'épisode, est une fraction de l'histoire par rapport à ce qui est écrit dans les livres de classe mais c'est une part très importante de ce que nous sommes en tant que société.

Alex O'Loughlin : Avoir été capable de faire ce qu'on a fait avec une telle intégrité, je me sens fier de cet épisode.

Peter Lenkov : Nous avons une base de fans très solide, ils aiment chaque épisode. Mais pour celui-là, je ense qu'il ont été émus à cause du sujet, satisfaits car on leur a raconté une bonne histoire, nous les avons éduqués en même temps. Nous avons amené les gens à peut-être s'intéresser à l'Histoire.

Daniel Dae Kim : C'est une leçon dont je pense qu'elle ne doit pas être oubliée ni ignorée. Et je suis fier que la série ait ét capable de la porter à l'écran et la garder vivace.

Interview de Daniel Dae Kim

Le vendredi 17 janvier 2014 jour de diffusion aux Etats Unis de l'épisode 4.13 - Hana Lokomaika'i - The Favor, Daniel Dae Kim était l'invité de CBS This Morning où il répondait aux questions des trois animateurs, Gayle King, Norah O'Donnel et Charlie Rose à propos de son intégration à Hawaii et de son travail sur la série.

Gayle King : Pour Daniel Dae Kim, travailler au paradis est deux fois mieux, vous vous rappelez sûrement dans le rôle de Jin-Soo Kwon dans la série Lost et dorénavant il joue dans une autre série tournée à Hawaii. Vous le connaissez sous le nom de Chin Ho Kelly dans Hawaii 5-0 sur CBS.

Kono : Hey Chin ! C'est ce qu'ils font toujours.
           Ils essaient de te pousser à bout.

Chin : Et bien ils ont réussi.

Steve : Il ne faut pas en faire une affaire personnelle.

Chin : Comment je suis censé le prendre ? C'est impossible de ne pas en faire une affaire personnelle ?

Steve : Chin ! Arrête ! C'est le jeu, ils te testent. Et tu vas passer ce test
           Mais tu dois répondre à leurs questions. Et tu dois répondre de façon franche sans laisser tes émotions te guider.

Chin : Et si je m'étais planté ?

Gayle King : 

Il ne s'est pas planté.
Daniel Dae Kim !
Ne dévoilez pas l'épisode.

Daniel Dae Kim : Chut, il ne faut rien dire.
Gayle King : Je pense pas qu'il se soit planté.
Bonjour Daniel Dae Kim
Daniel Dae Kim : Bonjour
Gayle King : Allez on commence avec ça.
Qu'avez-vous fait de bien ? Quand j'y pense, vous avez joué dans deux séries à succès, tournées à Hawai, une femme adorable, deux enfants géniaux. Que vous est-il arrivé pour être aussi gâté.
Daniel Dae Kim : Aucune idée, j'ai manquer énormément de chance dans une autre vie, c'est comme une sorte de rattrapage.
Gayle King : Vous vouliez devenir avocat à ce que j'ai lu, c'est vrai ?
Daniel Dae Kim : C'est vrai. Quand j'étais étudiant, je voulais devenir avocat et j'ai étudié les sciences politiques. Puis à la place, je suis devenu acteur.
Gayle King : Qu'y a-t-il eu dans le métier d'acteur qui vous a fait dire : "Tiens, je veux faire ça !"
Daniel Dae Kim : Je ne sais pas, quand je voulais devenir avocat, je voulais plaider, être devant la Cour. Il y a beaucoup de similarités entre ça et ce que je fais maintenant.
Norah O'Donnel : Je me souviens d'Hawaii Five-0 pour avoir grandi en le regardant, mes parents adoraient ça. C'était la série policière qui a durée le plus longtemps avant CSI, c'est ça ?
Daniel Dae Kim : C'est vrai.
Norah O'Donnel : Qu'est-ce que ça fait de rejoindre une série qui a une tradition aussi riche que celle-ci ?
Daniel Dae Kim : C'est spécial, surtout dans un endroit tel qu'Hawaii, où il n'y a pas beaucoup de tournages. Elle a une telle place dans l'histoire de l'Etat ; faire partie de cet héritage est un plaisir et c'est vraiment un plaisir d'intégrer la communauté ainsi.
Charlie Rose : La série est-elle plus populaire à Hawaii que dans les autres Etats ?
Daniel Dae Kim : Oui, je le pense, il y a un jeu parmi les locaux qui consiste à essayer de deviner où les scènes ont été tournées où s'il y a des anachronismes. C'est un sport très populaire.
Charlie Rose : Vous nous disiez quand nous sommes assis que Jack Lord - qui a rendu le rôle célèbre et la série, la série originale célèbre - vivait là-bas et en fait, il a une statue là-bas.
Daniel Dae Kim : En effet, devant l'une des galeries marchandes locales, il y a une grande st.., un buste de lui et les locaux viennent et déposent des leis autour du cou de ce buste.
Gayle King : Alors, et combien de gens vous croisent et font nanana-na-naaa-naaa, nanana-na-naaaa... je parie qu'on vous fait ça tout le temps.
Daniel Dae Kim : C'est drôle, je vis à Hawaii depuis assez longtemps où les gens ne sont plus frappés par le fait que je vive là-bas, je fais juste partie de la communauté. Mais on me sort des trucs du genre "Hey, tu étais génial hier soir" ou "Qu'est-ce qui est arrivé à Kono ?". Il n'y a pas d'introduction, ils me posent juste la question
Gayle King : Et j'ai lu que vous alliez impliquer les téléspectateurs, vous allez nous laisser jour et en quelque sorte choisir votre tenue.
Daniel Dae Kim : C'est une peu comme...
Gayle King : Êtes vous inquiet ?
Daniel Dae Kim : C'est un peu comme ma femme.
Gayle King : Qaund c'est votre femme, c'est une bonne chose.
Daniel Dae Kim : Est-ce que ça m'inquiète ?
Gayle King : Je veux dire et si c'était - je ne vais pas dire ces chemises hawaïennes de dingue mais - ces chemises hawaïennes très colorées avec les pantalons assortis. C'est très colorée, je suis allée à Hawaii et j'adore, j'adore ça.
Daniel Dae Kim :

J'ai eu mon lot de chemises hawaïennes

  

(brouhaha)

Daniel Dae Kim :

C'est à choix multiples, on va leur donner une gamme dans laquelle choisir (NdT : les tenues pour le FanBuilt) 

Charlie Rose :

On vous voit à moto dans plusieurs épisodes, avez vous du apprendre à en faire ?

Daniel Dae Kim :

Oui, je n'en n'avais jamais fait avant Hawaii 5-0. C'est une des chose que j'avais promis à mon père que je ne ferai jamais quand il était encore en vie. Mais si je dois le faire pour le boulot, je le fais pour le boulot.

Charlie Rose :

Est-ce que c'est quelque chose que vous avez apprécié, c'est une chose à laquelle vous avez pris goût.

Daniel Dae Kim :

J'apprécie vraiment et je possède une maintenant une moto dans la vraie vie. 

Gayle King : Et qu'en pense votre femme, car vous êtes marié depuis près de 20 ans...
Daniel Dae Kim : C'est cela.
Gayle King : vous avez deux fils adorables.
Daniel Dae Kim : Oui.
Charlie Rose : Elle a bien fait ses devoirs ?
Daniel Dae Kim : Oui en effet, je suis assez impressioné.
Gayle King : Ecoutez, je suis allé sur Twitter et voici ce que votre fils a dit le jour de Noël. "Je serai content quoique tu m'apportes parce que j'ai mes amis, ma famille et la joie de Noël". Quel genre de fils est-ce là ?
Daniel Dae Kim : Je sais, ça semble tellement faux
Gayle King : Non, c'est si mignon
Daniel Dae Kim : C'était sa lettre au Père Noël, ma femme et moi l'avons trouvée, maintenant le secret n'est plus mais nous avons été si touchés qu'il ait écrit quelque chose comme ça
Norah O'Donnel : J'ai cru comprendre que vous gardiez toutes les lettres d'amour que vous avez reçues.
Daniel Dae Kim : Ah ben dites-donc, vous ne faites pas les choses à moitié. Oui c'est vrai, j'ai une boîte.
Gayle King : Et même celles de l'école primaire
Daniel Dae Kim : Oui celles pliées en origami et qu'on vous lançait en cours, je les ai aussi.
Gayle King : Comment étaient celles de l'école primaire, je suis curieuse. Je n'en ai jamais eu.
  Les miennes étaient du genre "Je te déteste. Viens me voir après la classe." Est-ce que ça compte ?
  C'est si romantique
  "Je connais quelqu'un qui t'aime... Viens me voir !"
  J'adore.
  Daniel Dae Kim, on vous souhaite toujours autant de succès avec Hawaii 5-0. On s'amuse beaucoup à vous regarder. Merci.
  Merci beaucoup.
  Et nous sommes fiers de vous nnoncer que vous pouvez regarder Hawaii 5-0 ce soir et tous les vendredi soir à 21h (CET) ici sur CBS

 

 

Honouliuli : Le camp d'internement d'Hawaii

Voici la vidéo que le JCCH nous a autorisé à sous-titrer, malheureusement, en raison de longueurs administratives nous n'avons pas encore eu l'autorisation officielle de diffusion. En attendant vous pouvez voir la version originale, la transcription arrive très vite, le temps de remettre le texte en forme.

Partenaires